Vers une dématérialisation du salarié ?

Nous vivons à l’ère de la digitalisation et de la dématérialisation des interactions dans les relations d’affaires et le commerce. Le « projet » pour l’entreprise n’est-il pas au fond la dématérialisation aussi des ressources humaines ?

Je m’explique. La dématérialisation des moyens et outils de gestion des ressources humaines est déjà bien engagée. Ce qui reste à dématérialiser pour l’entreprise c’est le salarié, l’humain lui même, pour être enfin dans un monde déshumanisé, simplifié, exempt de cette complexité humaine qui rend tout plus difficile.

Le télétravail cheval de Troie ?

Le recours au télétravail en période de Covid19 agit à cet égard comme un cheval de Troie. La dématérialisation de l’humain avance masquée derrière le déploiement du télétravail. La généralisation de celui-ci gomme l’humanité de la ressource qui derrière son écran agit à distance et permet à l’entreprise de se focaliser sur la productivité de cette ressource. L’augmentation constatée des situations de burn-out chez certains collaborateurs est un symptôme de cette crise anthropologique. Elle conduit à l’individualisation de chacun face à son travail et à son utilité. L’uberisation du travail de ces dernières années nous donne un aperçu de cette tendance.

Vers l’uberisation généralisée ?

Qu’est-ce que le modèle de la société UBER ou d’autres acteurs du marché ? Des indépendants ne connaissant ni l’entreprise ni le manager en charge, contractent digitalement à distance avec l’entreprise pour l’exécution d’une prestation qu’ils doivent ensuite réaliser seuls dans l’exigence du respect de standards de qualité au risque de l’annulation du contrat de prestation s’ils ne s’exécutent pas en conformité avec le cahier des charges .

Ce modèle d’organisation gomme les relations humaines de l’entreprise avec la ressource, il supprime les interrelations des ressources humaines entre elles, il permet une focalisation totale de l’entreprise sur ce qui est produit sans avoir à se préoccuper de la ressource autrement qu’en terme de potentiel productif de celle-ci.

L’homme ressource ?

Agent de production à distance exerçant son activité en télétravail, le télétravailleur sera dépouillé de son humanité. Déshumanisé, sans identité propre pour l’entreprise il n’en sera plus un salarié mais un collaborateur occasionnel. Il pourra alors produire en contrepartie d’une rémunération à la tâche et mis en compétition avec d’autres ressources moins chères au niveau planétaire.

Isolé, sans interaction sociale, sans appartenance à un collectif, sans identité sociale, l’être humain privé de son individualité et de sa spécificité aura alors atteint le stade ultime de l’inhumanité, il sera devenu une simple ressource. Les entreprises n’auront plus à gérer des équipes mais simplement à organiser le travail en tâches à accomplir par n’importe quelle ressource exploitable pour cela.

Et pour ceux qui ne pourront avoir cette qualité de ressource exploitable on nous prie de ne pas nous inquiéter …..le revenu universel sera créé pour ça .

Alors gardons les yeux ouverts

Publié par econstantblog

Consultant et coach certifié HEC,révélateur de sens et initiateur de transformation, j'accompagne hommes et organisations en Français/Anglais. A bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :